Les tickets de table au menu d'un entretien avec le Premier Ministre

Toujours préoccupés par les perspectives de développement des entreprises françaises opératrices de tickets de table, l'Ambassadeur de France et le Président de la Chambre, ont rencontré le Premier Ministre.

La décision des autorités moldaves de soumette désormais le ticket de table aux charges sociales continue de susciter des inquiétudes auprès des deux entreprises françaises concernées, Up Moldova et Edenred Moldova, mais également de la part des salariés ou des entreprises bénéficiaires qui ont adopté ce produit.

La Premier Ministre moldave, Ion CHICU, s'était déjà engagé lors d'une rencontre avec les entreprises à majorer la valeur maximale du ticket de table de 45 à 55 MDL sans toutefois revenir sur le principe de la taxation.

Cette proposition étant jugée insuffisante, une nouvelle rencontre a donc été organisée, le 2 janvier dernier, à l'initiative du Premier Ministre avec les représentants des entreprises françaises, en présence de Son Excellence Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France, et du Président de la Chambre, Emmanuel SKOULIOS. Le Ministre des Finances de la République de Moldavie, Serghei PUSCUTA, participait également à cette réunion de travail.

Au cours d'un long échange au cours duquel l'Ambassadeur de France a tenu a refaire part au Premier Ministre de la forte inquiétude des autorités françaises sur ce sujet, le Premier Ministre a rappelé que la décision prise en août 2019 figurait dans l'accord de financement du pays intervenu avec le FMI et qu'il lui était impossible, dans le cadre de cet accord, de revenir sur la mesure de taxation des tickets de table. 

Il a néanmoins tenu à assurer les entreprises qu'il était prêt, en fonction de l'évolution de leur activité dans les premiers mois de l'année, à réfléchir avec elles à d'autres solutions pour pérenniser l'activité de ces investisseurs étrangers dans le pays.

Des propositions ont été faites en ce sens par le Président de la Chambre et les entreprises que le Premier Ministre s'est engagé à faire étudier d'ici le mois de mars, date à laquelle une nouvelle rencontre pourrait être organisée.

 

 

 

Liens utiles

La CCI France Moldavie exprime ses préoccupations sur l'avenir du ticket de table Ticket de table : une étude recommande l'abandon du projet de taxation
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !