Bilans d’évènementMais aussi

Visite en France du Vice-Premier Ministre moldave, Ministre de l'Économie

Le Vice-Premier Ministre moldave, Ministre de l'Économie, M. Octavian CALMIC, s'est rendu en France du 28 au 31 mars derniers.

Le Vice-Premier Ministre moldave, Ministre de l'Économie, M. Octavian CALMIC, s'est rendu en France du 28 au 31 mars derniers. La CCI FRANCE MOLDAVIE avait été invitée à participer à ce déplacement et son Président a pu participer à plusieurs entretiens et rencontres, tant avec des parlementaires, membres des groupes d'amitiés France Moldavie à l'Assemblée nationale et au Sénat, qu'avec les représentants de Business France ou d'entreprises françaises lors d'une rencontre qui s'est tenue au Medef International ou lors d'entretiens individuels. 

Au menu des ces entretiens : la situation politique et surtout économique du pays après la nomination d'un nouveau Gouvernement, les discussions avec le FMI, les réformes en cours dans le cadre de la mise en oeuvre de l'accord de libre-échange avec l'Union européenne, la présence économique française en Moldavie et la présentation des opportunités d'investissement en Moldavie et le renforcement des échanges commerciaux entre les deux pays, les futures privatisations enfin.

M. Octavian CALMIC a été également reçu par la Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie Sociale et Solidaire, Mme Martine PINVILLE. Outre la situation de la présence économique française en Moldavie, les opportunités d'investissements existantes dans de nombreux domaines, la facilitation future des investissements dans le secteur agricole, les mesures actuellement prises par les autorités moldaves et les efforts restant à réaliser pour rétablir la confiance et améliorer le climat des affaires, cet entretien a été également l'opportunité pour le Ministre de l'Économie moldave et le Président de la Chambre de soulever la question de l'absence de convention fiscale entre les deux pays.

L'absence de convention fiscale est un frein important à l'arrivée de nouveaux investisseurs français en Moldavie. C'est aussi une source de complexité administrative pour les entreprises présentes dans le pays qui sont aussi susceptible de se voir imposer une double taxation. La conclusion d'une nouvelle convention fiscale s'impose aujourd'hui au rang des priorités à gérer afin de renforcer les investissements français en Moldavie et les échanges économiques et commerciaux. 

Mme PINVILLE a indiqué que la signature d'une nouvelle convention fiscale était en particulier conditionnée par l'adhésion préalable de la République de Moldavie au Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales et à au respect et à la mise en oeuvre de normes internationales exigées par les membres du Forum dans les domaines de la transparence et de l'échange de renseignements fiscaux.

M. CALMIC s'est déclaré tout à fait ouvert à une telle adhésion de son pays à ce Forum et allait vérifier de son côté ce qu'il serait possible de faire pour progresser rapidement sur cette question.

Photographie : Ministère de l'Économie de la République de Moldavie

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !