Mais aussi

Section consulaire de Chisinau : fermeture le 30 juin

Comme annoncée lors d'une récente réunion publique organisée par les Ambassades de France en République de Moldavie et en Roumanie, la fermeture de la section consulaire de l'Ambassade de France à Chisinau interviendra le 30 juin prochain et l'accueil du public sera suspendu à compter du 15 juin sauf pour le retrait des documents déjà établis et les cas d'urgence.

Comme annoncée lors d'une récente réunion publique organisée par les Ambassades de France en République de Moldavie et en Roumanie, la fermeture de la section consulaire de l'Ambassade de France à Chisinau interviendra le 30 juin prochain et l'accueil du public sera suspendu à compter du 15 juin sauf pour le retrait des documents déjà établis et les cas d'urgence.

A compter du 1er juillet, l'Ambassade de France à Bucarest en Roumanie sera désormais compétente pour toutes les démarches administratives des Français résidents en Moldavie ou de passage. L'Ambassade de France en Moldavie restera compétente pour la protection consulaire et d'aide en cas d'urgence.

L'Ambassade de France en Moldavie et l'Ambassade de France en Roumanie vous informent sur leurs sites du nouveau dispositif mis en place et des dispositions à prendre pour l'accomplissements de vos démarches administratives et en cas d'urgence, ainsi que pour l'obtention de visas long séjours en général ou de visas courts séjours pour les citoyens moldaves ne possédant pas de passeport biométrique.

Si la fermeture du Consulat à Chisinau s'inscrit dans le cadre d'une démarche d'adaptation du réseau consulaire français suite à la libéralisation des visas entre l'Union européenne et la République de Moldavie, ainsi que compte tenu de la taille de la communauté française présente dans le pays, la vigilance restera néanmoins de mise sur le niveau de la qualité du service public qui sera accordé aux ressortissants français de Moldavie.

En l'absence de création d'une agence consulaire, celle-ci passera donc principalement par l'organisation d'un nombre minimum de tournées consulaires régulières et par le développement de procédures administratives dématérialisées. Interrogé à cet égard par Frédéric REISS, Député et Président du Groupe d'amitié France Moldavie à l'Assemblée nationale, la réponse apportée par le ministre français des Affaires étrangères laisse en effet encore planer des incertitudes tant en ce qui concerne le nombre de tournées consulaires - organisées dans la mesure du possible - que les procédures dématérialisées dont le délai de mise en oeuvre et la teneur   restent encore très vagues.

- Retrouvez la réponse du ministre des Affaires étrangères à Frédéric REISS.

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !