Rentrée 2020 de la Chambre : maintenir le lien

Malgré le contexte sanitaire, la Chambre a pu tenir son évènement de rentrée dans les jardins de la Résidence de France.

Tradition conviviale qui réunit membres, partenaires et amis de la communauté des affaires franco-moldave, la rentrée de la Chambre de commerce et d'industrie France Moldavie s'est déroulée cette année dans un cadre plus réduit afin de tenir compte du contexte sanitaire toujours incertain. 

Ce sont les jardins de la Résidence de France qui ont servi de cadre à cette rencontre grâce à l'invitation de Son Excellence Pascal LE DEUNFF, Ambassadeur de France et de son épouse.

Les occasions de se retrouver ayant été rares ces derniers mois, les membres présents ont gouté avec d'autant plus de plaisir cette opportunité de pouvoir échanger ensemble pendant quelques heures.

L'importance de "maintenir les liens, d'informer," a d'ailleurs été mise en avant par le Président de la Chambre, Emmanuel SKOULIOS, lors de son intervention. Elle a été, pour la Chambre comme pour l'Ambassade et ses services, "un leitmotiv durant ces mois de confinement et de crise sanitaire."  

Remerciant ensuite les chefs des entreprises membres de la Chambre qui ont été et restent confrontés, avec plus ou moins d'intensité, parfois douloureusement, aux conséquences de cette crise, il a tenu à souligner leur efforts pour maintenir l'emploi dans un contexte parfois difficile.

Y voyant aussi un signe de confiance dans l'avenir, il s'est déclaré convaincu que si cette crise apportera sans doute des changements, "l'économie reprendra le dessus car c'est une nécessité" et "la Moldavie, grâce à sa situation géographique, grâce à la qualité de sa ressource humaine, aura un rôle à jouer".

Appelant à son tour à rester vigilant face à l'épidémie, Pascal LE DEUNFF a confirmé son soutien à la communauté des affaires franco-moldave.

Il a indiqué qu'il continuait à suivre, en liaison avec la Chambre les dossiers qui intéressent nos entreprises ou les intérêts économiques français, en particulier celui de la rédaction de la convention fiscale entre la France et la République de Moldavie. Il s'est aussi dit confiant sur l'évolution de certains dossiers, notamment dans les domaines ferroviaires ou de l'énergie, qui pourraient continuer à renforcer la présence économique française en Moldavie en 2021. Il a enfin rappelé qu'il restait à la disposition des entreprises françaises pour défendre leurs intérêts en Moldavie devant les autorités locales.

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !