Bilans d’évènementLa Chambre

Le nouveau Gouverneur de la Banque Nationale de Moldavie invité de la Chambre

Investi par le Parlement moldave en mars dernier parmi neuf candidats, le nouveau Gouverneur de la Banque Nationale de Moldavie, Sergiu CIOCLEA, était récemment l'invité de la CCI FRANCE MOLDAVIE.

Investi par le Parlement moldave en mars dernier parmi neuf candidats, le nouveau Gouverneur de la Banque Nationale de Moldavie, Sergiu CIOCLEA, était récemment l'invité de la CCI FRANCE MOLDAVIE.

Un petit-déjeuner très attendu qui a rassemblé une belle assistance de chefs d'entreprise français, moldaves mais aussi de représentants d'autres communautés d'affaires étrangères présentes dans le pays.

Le Président de la Chambre a tenu a rappeler que le nouveau Gouverneur avait fait, après des études supérieures en France, une belle carrière dans un grand groupe bancaire français. Il s'est réjoui de sa décision de se mettre à la disposition de son pays d'origine dans un contexte politique et économique difficile. 

Avec clarté, transparence mais également beaucoup de lucidité, Sergiu CIOCLEA s'est employé, tant au cours de son propos qu'au cours du débat qui s'en est suivi, à afficher sa détermination à proposer et à engager des réformes afin de redonner de la stabilité au secteur bancaire moldave et à améliorer sa gouvernance. Ces réformes sont un préalable indispensable pour retrouver la confiance des institutions financières internationales, en particulier la Banque Mondiale et le FMI, mais également de l'Union européenne, avec lesquels des discussions sont en cours auxquelles la Banque Nationale participe, tout comme le ministère des Finances moldave. Les premières propositions moldaves ont été d'ailleurs validées par le FMI et un accord aurait été donné pour l'organisation prochaine d'une mission de négociation d'un futur programme d'aide.

Sergiu CIOCLEA a également rappelé son souhait de réformer et moderniser la Banque Nationale de Moldavie, en renforçant ses pouvoirs - notamment de sanction - afin d'éviter au pays de se retrouver à nouveau confronté à des situations de faillite bancaire telle que celles que plusieurs banques moldaves ont connu, mais aussi en confortant son management afin de remobiliser ses collaborateurs.

Il a également exprimé sa volonté d'engager de lancer une "offensive diplomatique" auprès des grands groupes bancaires internationaux afin que ceux-ci s'intéressent au pays. 

Conscient de la difficulté de sa mission dans un contexte local fragilisé par des crises à répétition, et par la prudence des banques et des investisseurs qui s'en est suivie, mais aussi dans un contexte régional, voire mondial, de désinflation et de croissance ralentie, Sergiu CIOCLEA, a su néanmoins rassurer en grande partie l'auditoire présent et se montrer très attentif aux multiples préoccupations formulées.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !