Interview

Galina INDOITU : "Mon histoire personnelle est à l’origine de SMarketoo"

Support Market S.A.S. est née en 2018 à Lyon. La société développe la plateforme digitale SMarketoo qui révolutionne l’entraide entre les membres de la Diaspora moldave et leurs proches. La CCIFM est allée interroger sa Directrice générale et co-fondatrice.

CCI FRANCE MOLDAVIE : Pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre équipe et votre entreprise ?

Galina INDOITU :  J’ai 35 ans.  Je suis originaire de Moldavie où j’ai suivi des études de business et d'administration des affaires à l’Académie des Études Économiques.  J’ai par la suite validé un Master en Sciences Humaines et Sociales, spécialité conseil en organisation et gestion des innovations sociales (GRH) en France où je suis établie désormais depuis une quinzaine d’années. J'ai principalement acquis mon expérience professionnelle dans les ressources humaines en travaillant pour de grands groupes internationaux tels que Nokia ou Barilla. Après 10 ans à Paris, je me suis installée plus au Sud, à Lyon. C’est ici qu’a démarré ma dernière aventure professionnelle.

CCIFM : Votre équipe ?

GI : Notre équipe est composée de trois associés. Pascal ARNAUD, Marco PINTO et moi-même.

Pascal, originaire de Lyon, est géographe de formation. Passionné par l’innovation et les évolutions sociétales, il a travaillé pendant une quinzaine d’années en tant que responsable d’agence pour une société internationale de cartographie.

Marco, également originaire de Lyon, est issu d’une faculté d’histoire. Doté d’une solide expérience, il a développé de nombreux projets dans le domaine des nouvelles technologies. Il a lui aussi travaillé une quinzaine d’années dans la cartographie où il occupait un poste de chef de projet.

CCIFM : Votre entreprise enfin ?

GI : SUPPORT MARKET S.A.S. est née en 2018 à Lyon. Notre société développe la plateforme digitale SMarketoo qui révolutionne, en s’appuyant sur une solution novatrice, l’entraide entre les membres de la diaspora moldave et leurs proches restés dans leur pays d’origine.

Pour accompagner la mise en place de notre modèle, nous avons également été amené à créer une structure sur le territoire de la République de Moldavie, la S.R.L. Suport-Maestru. Cette dernière a été enregistrée en 2019 à Chisinau.

CCIFM : Comment fonctionne votre solution ?

GI : La plateforme SMarketoo propose des services et des produits à ses clients, membres de la diaspora moldave, où qu’ils se trouvent dans le monde, et qui ont un rôle de soutien de famille pour leurs proches restés dans le pays d’origine.

A partir de notre site web SMarketoo, ces derniers peuvent commander des prestations dans le domaine de la santé, de l’éducation et du service à la personne. 

Concernant ce dernier point par exemple, un de nos services innovants donne accès à différentes formules d’abonnement permettant d'offrir un accompagnement personnalisé adapté aux besoins des bénéficiaires.

Notre plateforme permettra également l’achat de vouchers que le client pourra attribuer à son bénéficiaire, après avoir choisi sa valeur et son univers de besoin. Le bénéficiaire recevra alors sur son téléphone portable un voucher dématérialisé qu’il pourra échanger contre des produits, dans notre réseau de partenaires (dans des pharmacies par exemple).

CCIFM : Comment vous est venue l’idée de SMarketoo ?

GI : Moldave et passionnée de projets à fort impact social, c’est mon histoire personnelle qui est à l’origine de SMarketoo. 

Partant du constat d'un manque existant dans la gestion du soutien familial - la nécessité de parfois mieux contrôler l’usage de l’argent envoyé aux proches, de mieux canaliser l’aide offerte vers des produits et services ciblés et essentiels -, notre équipe a développé une solution répondant à cette problématique posée à un nombre important de moldaves établis à l'étranger.

Après de nombreuses réflexions, nous avons lancé notre activité et concentrons nos efforts afin de rendre cette aventure possible et viable économiquement.

CCIFM : Quels sont les challenges à relever aujourd'hui ?

GI : Nous souhaitons proposer très rapidement une offre complète et de qualité à la diaspora moldave. 

Ceci passe par le développement  d’un réseau pertinent de partenaires économiques en Moldavie permettant aux bénéficiaires de profiter de nos services. 

Nous souhaitons que SMarketoo puisse venir en aide à un maximum de personnes en Moldavie, facilite aussi les échanges intracommunautaires au travers de nos différentes offres de service  basées sur la culture et les usages locaux de consommation.

Nous sommes convaincus que SMarketoo, en accompagnant ce soutien, le rendra plus efficace et permettra d’améliorer les conditions de vie quotidienne d’une partie de la population tout en contribuant à accroître l’activité économique moldave de manière transparente.

Mais nos ambitions ne s’arrêtent pas aux frontières de la République de Moldavie puisque nous souhaitons répliquer notre modèle dans d'autres pays d’Europe de l’Est, et peut-être plus loin encore dans le futur …

CCIFM : Quels sont les problèmes rencontrés dans le cadre de la mise en oeuvre de votre solution en Moldavie ?

GI : Les principales difficultés ont été et restent d’ordre juridique et fiscal. Certaines validations juridiques et des développements techniques ont pris plus de temps que prévu. La particularité et la complexité de notre activité ont rendu capital le fait d’être bien accompagné et de pouvoir bénéficier de conseils sérieux et efficaces, tant en France qu’en Moldavie. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le développement de notre réseau de partenaires moldaves et sur la promotion de notre solution auprès de la diaspora. 

CCIFM : Vous êtes membre de la CCIFM...

GI : Dès notre approche de la Moldavie en juin 2018, la Chambre a su nous accueillir et se rendre disponible. Elle s’est très rapidement imposée comme un soutien sérieux pour notre intégration.

Après avoir pris connaissance de notre concept et l’avoir soutenu, la CCIFM reste à nos côtés, en continuant de répondre à nos nombreuses sollicitations. Elle nous a ainsi aidé lors du recrutement de notre premier collaborateur en Moldavie.

CCIFM : Votre avis sur les évolutions politiques et économiques récentes en Moldavie ?

GI : Le contexte politique et économique et les incertitudes qui planent aujourd’hui sur la République de Moldavie peuvent impacter le déploiement de notre solution. Nous suivons de près cette situation qui nous préoccupe en tant que jeune Start-up. Nous espérons que le gouvernement moldave saura prendre les bonnes orientations qui nous permettront de poursuivre sereinement le développement de notre activité.

CCIFM : Avez-vous un message à passer aux entrepreneurs qui s’intéressent à la Moldavie ?

GI : La République de Moldavie est un territoire intéressant et attractif pour les entreprises qui souhaiteraient s’y implanter. Sa position stratégique entre l’Union Européenne et la Fédération de Russie, offre de nombreuses opportunités. L’accompagnement de la CCIFM, de par sa connaissance et son expertise du contexte économique et du réseau qu’elle entretient, est un soutien capital aux futurs entrepreneurs souhaitant investir sur le territoire moldave.

 

Propos recueillis par Andrian GURDIS

Liens utiles

De nouveaux membres nous rejoignent !
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !