Veille

FMI : vers un accord rapide et très attendu

A la demande des autorités moldaves, une mission du FMI conduite par Mme Ivanna VLAKOVA-HOLLAR s’est rendue à Chisinau du 5 au 15 juillet derniers. Des discussions y ont été organisées afin d’examiner la possibilité de mettre en oeuvre un nouveau programme d’aide de 3 ans, sous forme d’un crédit d’environ 180 millions de $ destiné à accompagner les réformes économiques du pays.

A la demande des autorités moldaves, une mission du FMI conduite par Mme Ivanna VLAKOVA-HOLLAR s’est rendue à Chisinau du 5 au 15 juillet derniers. Des discussions y ont été organisées afin d’examiner la possibilité de mettre en oeuvre un nouveau programme d’aide de 3 ans, sous forme d’un crédit d’environ 180 millions de $ destiné à accompagner les réformes économiques du pays.

Ces discussions étaient très attendues dans un contexte économique encore fragile. Le pays a en effet enregistré, en 2015, une légère récession de 0,5% de son PIB. La situation politique locale en particulier, mais également régionale, comme également l’atonie de la croissance européenne et mondiale ont eu des conséquences sur l’économie moldave. Seule la consommation des ménages a permis de tirer une faible croissance au premier trimestre 2016. L’inflation est en baisse et est susceptible de rester faible. Malgré une baisse de ses taux directeurs de 9,5% depuis janvier, la Banque Nationale de Moldavie n’est pas encore parvenue à relancer le crédit, banques commerciales et opérateurs économiques restant prudents. Ces derniers attendant que la confiance soit restaurée sur la plan politique et la mise en œuvre de nouvelles réformes économiques.

A l’issue de sa mission, l’équipe du FMI s’est déclarée satisfaite du caractère productif des discussions engagées avec les autorités moldaves et la Banque Nationale de Moldavie, ainsi que de ces rencontres successives avec des parlementaires, des représentants du secteur bancaire et privé, des syndicats, les représentants des bailleurs internationaux et la société civile. La CCI FRANCE MOLDAVIE avait été conviée à l’une de ces rencontres qui portaient sur les perspectives de croissance, les politiques conduites par le secteur bancaire, la viabilité des finances publiques et les réformes structurelles à engager afin ‘améliorer le climat des affaires et attirer de nouveaux investisseurs. 

Des progrès significatifs ont été réalisés sur la négociation d’un nouvel accord avec le FMI et les discussions seraient désormais bien avancées. Des accords ont été trouvés dans un certain nombre de domaines critiques, notamment sur les réformes visant à améliorer la gouvernance et la transparence du secteur bancaire, sur la viabilité financière du secteur de l’énergie et sur la politique budgétaire à mettre en œuvre par le Gouvernement à moyen terme.

Seules quelques questions restent en suspens et les discussions se poursuivront à Washington dans les prochains jours en vue de la conclusion d’un accord très attendu de la part des autorités et des acteurs économiques, mais également des bailleurs internationaux du pays qui avaient conditionné en partie la poursuite de leur soutien au pays à la conclusion d’un nouveau programme d’aide du FMI.

Source : FMI

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Un nouveau site pour la Chambre

Une visibilité améliorée pour la présence économique franco-moldave, de nouveaux services.
Découvrez-le !