Почему Республика Молдова ?

[Translate to Russe:] La République de Moldavie : terre d'opportunités

Entre Roumanie et Ukraine, la République de Moldavie bénéficie d'une situation géographique privilégiée aux portes de l’Union Européenne.

 

Les investisseurs étrangers y trouvent une ressource humaine à un coût attractif. Bilingues roumain et russe, les moldaves sont nombreux à parler français et anglais. Le pays est le plus francophone d’Europe centrale et orientale.

Le pays affiche, depuis 2005, sa volonté́ de se rapprocher de l’UE. Il á signé avec l’UE un Accord d’Association le 27 juin 2014 qui a commencé à entrer en vigueur le 1 septembre 2014. Un volet important qui porte sur la création d’une zone de libre-échange complet et approfondi. Cet accord doit s’accompagner d’un renforcement des aides européennes. Il ouvre d’importantes perspectives pour le pays et les investisseurs étrangers. Il permet d’envisager un renforcement des échanges commerciaux entre ce pays et l’UE.

 

Une présence française structurée

Si les relations commerciales entre la France et la Moldavie sont stables et durables, elles méritent largement de se développer.

La présence des investisseurs français dans le pays est toutefois plus significative. La France est l’un des premiers pays à avoir investi en Moldavie dès la fin des années 90, en raison d’abord de la place, qui reste importante, du français dans le pays.

La France était le 3ème investisseur étranger en Moldavie en 2015 après la Russie, les Pays-Bas et avec un pourcentage similaire à Chypre et à l’Espagne, et devant la Roumanie, l’Allemagne et l’Italie. 

Les investissements français sont structurants et à forte visibilité pour le pays.

Regroupés désormais pour la plupart au sein de la CCI FRANCE MOLDAVIE qui « institutionnalise » la présence économique française dans le pays, les investissements français contribuent à structurer l'économie locale et sont un facteur d'attractivité pour le pays.

 

De nombreux avantages 

Les investissements étrangers sont encouragés notamment par la situation géographique du pays (à deux jours de camion de la France par exemple, 440 kilomètres de Bucarest), le rapprochement européen du pays, une ressource humaine bien formée, travailleuse et souvent multilingue – nombreux francophones et anglophones - un coût de main d’œuvre très attractif (salaire moyen mensuel: 220€ en Moldavie/ 451€ en Bulgarie/576€ en Roumanie) et par des mesures gouvernementales spécifiques en faveur des investisseurs étrangers, sur le plan fiscal et économique.

La Moldavie a l’une des charges fiscales la plus basse dans la région.

Enfin, le pays ayant conclu de nombreux accords de libre-échange (avec 43 pays en 2018), ceci permet également de multiplier la capacité d'échanges, entre l’Europe et l’Asie notamment.

 

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin